M. Hublot est un court métrage d’animation luxembourgeois / français de Laurent Witz et Alexandre Espigares avec / après les personnages de Stéphane Halleux. Il a remporté l’Oscar du meilleur court métrage d’animation lors de la 86ème cérémonie des Oscars, le 2 mars 2014.

M. Hublot est un homme qui vit dans un petit appartement situé dans une ville steampunk bondée. Il porte plusieurs couches de lunettes et a un compteur de type odomètre sur son front qui avance et recule. M. Hublot présente également plusieurs symptômes de TOC, comme allumer et éteindre les lumières plusieurs fois avant de quitter le salon et de redresser méticuleusement les images sur son mur.

M. Hublot voit un petit robot ressemblant à un chiot frissonner dans une boîte. Lorsque la boîte est enlevée pour l’élimination des déchets, M. Hublot, préoccupé par le bien-être du chiot, emmène le robot chez lui.

Le robot devient de plus en plus gros et est bientôt beaucoup plus grand que M. Hublot. Après que la créature a causé des dommages importants à l’appartement, M. Hublot semble attaquer la créature, qui semble soudainement effrayée, avec un tournevis.

Après un certain temps, M. Hublot est montré chez lui, tout est redevenu normal. À la surprise du public, il est révélé que, loin de détruire la créature, M. Hublot a plutôt déménagé de son petit appartement à l’entrepôt de l’autre côté de la rue afin qu’il puisse accueillir son animal de compagnie surdimensionné. Ils semblent tous deux heureux et M. Hublot continue d’allumer et d’éteindre les lumières avant de quitter la pièce.

ce film a remporté l’Oscar du meilleur court métrage d’animation, prix décerné par l’Académie des arts et des sciences du cinéma (AMPAS) dans le cadre des Oscars annuels depuis la 5ème cérémonie des Oscars, couvrant l’année 1931-32, à présent.